Penser la famille : Gabrielle Radica, mercredi 10 octobre 2018

Le laboratoire Logiques de l’Agir a le plaisir de vous convier à la quatrième séance des séminaires du semestre d’automne 2018. Elle aura lieu le mercredi 10 octobre à 18h00 à l’UFR SLHS de l’Université de Franche-Comté en salle E14 (Grand Salon), entrée par le 18 rue Chifflet, 25000 Besançon.

Gabrielle Radica, maître de conférences en philosophie à l’Université de Picardie Jules Verne, présentera une conférence intitulée :

Penser la famille avec les juristes institutionnalistes (Hauriou, Renard, Millard)

Résumé

Comment penser la famille sans la réduire à un faisceau de droits subjectifs (droits sur, droits à) et à des liens de type contractuels, ou issus d’initiatives individuelles ? L’observation de la réalité familiale nous apprend que les liens dans lesquels elle insère l’individu sont loin d’être seulement volontaires, et d’exclure toute dimension collective. C’est pourquoi certains juristes français se sont dotés au début du 20e siècle d’un outil d’analyse qui devait échapper à la rigidité et à l’abstraction des droits et des contrats, et permettre de serrer de plus près la réalité de la vie sociale : l’institution. Cette notion qui est née dans le droit public et administratif, s’avère tout aussi adaptée à la pensée de la famille comme l’a montré Georges Renard, un disciple de Maurice Hauriou. Ce sont les droits et le contractualisme familial eux-mêmes qui devraient ressortir mieux fondés de cet effort sociologique et juridique pour la saisir. Cependant, les analyses de ces institutionnalistes contiennent de lourds présupposés politiques dont on se demandera si on peut les corriger et les actualiser, ou bien s’ils sont constitutifs de cette pensée et si à ce titre ils empêchent son utilisation normative.

L’entrée est libre, dans la limite des places disponibles, vous êtes les bienvenu.e.s.