Parcours (A. Palermo)

Formation

  • 2015 : Qualification du Conseil National des Universités aux fonctions de Maître de conférences en sections 17 et 72 ; auditionnée pour le concours de chargé de recherche du CNRS en section 35.
  • 2013 : Doctorat de philosophie de l’Université de Franche-Comté, sous la direction de Thierry Martin, Logique juridique et logique probabiliste à l’époque moderne, mention « Très honorable ». Jury : Boris Bernabé (Professeur de droit, Université de Paris XI), Éric Brian (directeur d’études EHESS), Thierry Martin (Professeur de philosophie, Université de Franche-Comté), Pierre-Yves Quiviger (Professeur de philosophie, Université de Nice-Sophia Antipolis), Marta Spranzi (Maître de conférences de philosophie, Université de Versailles St-Quentin en Yvelines).2000-2004 : Études de philosophie de l’Université « La Sapienza » de Rome.
  • 2008 : Master II de philosophie à l’Université de Franche-Comté, mention Très Bien.
  • déc. 2006 – août 2007 : Bourse de spécialisation (borsa di studio di perfezionamento) à l’Université de Paris IV – Sorbonne.
  • 2006 :  reçue 1ère au concours de stage près l’IUFM de Toulouse en qualité de « professeur stagiaire », stage au Lycée général St-Sernin de Toulouse de septembre 2006 à décembre 2006.
  • 2005-2007 : Formation à la SSIS.
  • 2005, juin : Reçue 1ère au concours d’entrée à la Scuola di Specializzazione per l’insegnamento secondario (SSIS).
  • 2004 : Laurea en histoire de la logique « Probabilité et certitude : un problème d’histoire de la logique » sous la direction de Mirella Capozzi, note obtenue : 110/110 et félicitations du jury.
  • 2002-2003 : Bourse d’étude erasmus à l’Université de Paris IV – Sorbonne.

Prix et distinctions

  • 2009 : Prix de l’Association A’Doc des doctorants de l’Université de Franche-Comté.
  • 2010 : Prix de l’Association Françaises des Femmes Diplomées des Universités.

Compétences linguistiques

  • Italien : langue maternelle.
  • Français : lu, écrit, parlé.
  • Latin : bon niveau en lecture  et écriture.
  • Grec ancien : bon niveau en lecture  et écriture.
  • Anglais : niveau satisfaisant à l’écrit et à l’oral.