Benoît OLIÉ

benoiolie[at]yahoo.fr
 

Doctorant en Philosophie à l’École doctorale n° 38 Langages, espaces, temps, sociétés, de 2014 à 2016. Inscrit à l’Université de Marne la Vallée depuis septembre 2016.

Sujet : Tuer au combat : réflexions philosophiques sur le dilemme du combattant.

Directrice de thèse : Corine Pelluchon

Description de la thèse :

L’objectif de cette thèse est de réfléchir aux mécanismes qui font que l’interdit fondateur de la société, intériorisé pendant les années d’enfance et d’adolescence (prima facie), est « désappris » par le soldat, transgressé par le combattant, dans des conditions variables, puis comment le vétéran, « ancien combattant », réintègre sa société d’origine dont cet interdit qu’il a renié est toujours le fondement.

Cette question en entraîne d’autres, notamment sur la notion d’interdit, le décrochage du sens moral, le sens de l’acte de tuer, l’influence du groupe ou celle du sentiment d’appartenance à un groupe, ou sur les difficultés qui apparaissent, tout particulièrement dans les opérations récentes, lorsque la séparation entre ennemi et population devient floue.

Cette question remet surtout en perspective le dilemme moral baptisé « dilemme du soldat » (entre devoir et interdiction de tuer) du point de vue de celui qui apprend à tuer (le soldat), de celui qui tue (le combattant) et de celui qui a tué (le vétéran).

 ThomasCLea

Thomas C. Lea, That 2,000 Yard Stare, peinture sur toile, 1944.

Formation

  • 2014 : Master of Business Administration ; HEC Paris.
  • 2012 : Master of Arts, Defence studies ; King’s College London, mémoire : “What’s you bayonet for? How to train for and cope with personal killing?”
  • 2000 : Diplôme de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr ; mémoire : « Télé Free DOM et les mouvements sociaux à la Réunion en février 1991 ».

Sujets d’échange

  • guerre juste et jus in bello;
  • décrochage du sens moral, torture, massacres ;
  • syndromes post-traumatiques, minor brain traumatic injuries;
  • évolution de la guerre, drones, armes entièrement autonomes.

Publications et colloques

  • « From Individual to Operational Initiative », The Journal of Military Operations, vol. 1, issue n° 4, Fall 2014, 13-15 ;
  • Recension de L’Effet Lucifer de Patrick Clervoy, Éthique, Politique, Religion, n°6, à paraître en septembre 2015, 151-155 ;
  • Participation au colloque sur La Rupture stratégique, Institut de recherches stratégiques de l’École militaire, 11 février 2015.

Archives programme printemps 2015

Annulation de la séance du séminaire Pensée sociale contemporaine qui devait recevoir

Aurélien ARAMINI, « Michelet et l’identité de la France »

Mercredi 15 avril 2015, 18h, GRAND SALON


Séminaires et manifestations du printemps

Jean-Pierre CLERO (Université de Rouen), « Réflexions sur le sens et la valeur de l’Essai en vue de résoudre un problème de la doctrine des chances de Thomas Bayes », 04/02/2015, 18h, Grand salon, Logiques de l’agir – EA 2274, Séminaire de philosophie des sciences, resp. Thierry Martin, ouvert à tous, gratuit.

Patrick LLORED, « La question animale au-delà du logocentrisme », 11/02/2015, 18h, Grand salon, Logiques de l’agir – EA 2274, Séminaire d’éthique appliquée, resp. Corine Pelluchon, ouvert à tous, gratuit.

Loïc RIGNOL (Logiques de l’agir), « Le socialisme scientifique dans le premier XIXe siècle en France », à l’occasion de la sortie de Les Hiéroglyphes de la nature (Presses du réel, 2014). 18/02/2015, 18h, Grand Salon, Séminaire Pensée sociale contemporaine, responsabilité collective.

Gauthier AUTIN (Logiques de l’agir), « Automatisme psychologique et pouvoir spirituel », 18/03/2015, 18h, Grand Salon, Séminaire Pensée sociale contemporaine, responsabilité collective.

 Corine PELLUCHON, « Articuler l’écologie et l’existence et penser un nouveau contrat social », présentation de Les Nourritures. Philosophie du corps politique (Paris : Le Seuil, 2015), 25/03/2015, 18h, Grand salon, Logiques de l’agir – EA 2274, Séminaire d’éthique appliquée, resp. Corine Pelluchon, ouvert à tous, gratuit.

Guillaume LECOINTRE (Museum National d’Histoire Naturelle, Paris), « Les sciences historiques : quelles prédictions ? », 01/04/2015, 18h, Grand salon, Logiques de l’agir – EA 2274, Séminaire de philosophie des sciences, resp. Thierry Martin, ouvert à tous, gratuit.

François HARTOG (EHESS), « Une Grèce à la française. 1864-1962″, avec la participation de Vincent AZOULAY, 08/04/2015, 18h, Grand salon, Logiques de l’agir – EA 2274, Conférence Logiques de l’agir, resp. Arnaud Macé & Thierry Martin, ouvert à tous, gratuit.

Aurélien ARAMINI (Logiques de l’agir), « Michelet et l’identité de la France », à propos de son ouvrage Michelet, à la recherche de l’identité de la France (PUFC, 2013), 15/04/1015, 18h, Grand Salon, Séminaire Pensée Sociale Contemporaine, responsabilité collective, ouvert à tous, gratuit. SEANCE REPORTEE A L’AUTOMNE 2015

Conférence

L’Ecole doctorale LETS et Logiques de l’agir ont le plaisir d’accueillir

Jeudi 9 avril 2015

  François HARTOG

Directeur d’études à l’EHESS
Titulaire de la chaire d’historiographie antique et moderne

qui présentera une conférence intitulée :

Vers une nouvelle condition historique

La séance aura lieu à l’Université de Franche-Comté, UFR SLHS,

de 10h00 à 12h00 au Grand Salon  (Bâtiment Chifflet, 1er étage)

18 rue Chifflet (Besançon)

Nous vous y attendons nombreux

 Résumé : L’Histoire a été un des noms « carrefour », sinon le concept cardinal, autour duquel s’est cristallisé le croyable des deux derniers siècles et à partir duquel se sont écrits les divers « romans nationaux ». Aujourd’hui, que désignons-nous quand nous prononçons le nom Histoire ? À quoi croyons-nous ?
Elargissons un peu le questionnement et formulons l’hypothèse que les changements récents et en cours dans nos expériences historiques et, d’abord, dans nos rapports au temps pointeraient en direction d’une nouvelle condition historique. Alors même que l’histoire-discipline, celle liée encore au concept moderne d’histoire, peinerait à la saisir.

Journée inter-doctorale de philosophie

24 avril 2015

Organisée en collaboration avec l’École doctorale LETS, l’École doctorale LISIT, le Centre Georges Chevrier de l’Université de Bourgogne et le Programme roman doctoral en philosophie (Universités de Fribourg, Genève, Lausanne, Neuchâtel), elles auront lieu à l’Université de Bourgogne (Dijon), ouvert aux chercheurs et jeunes chercheurs, gratuit.

Programme ici : Journee interdoc 2015

Marie-Ange COSSETTE-TRUDEL

marie-ange.cossette-trudel [AT] brebeuf.qc.ca

Tél. 001 514 845 6171 (Montréal, Québec)
Tél : 03 81 83 09 44 (Besançon)

Docteur en Philosophie à l’École doctorale n° 38 Langages, espaces, temps, sociétés depuis le 30 juin 2014
Sujet : Conception philosophique de l’utopie
Directeur de thèse : Louis Ucciani

Formation

2007 : Master en Science Politique, profil théorie, Université du Québec à Montréal (UQAM).
Mémoire intitulé « La temporalité de l’oubli ou le présent politique »
2005 : Licence en Science Politique avec certificat en Études féministes, Université du Québec à
Montréal (UQAM).

Enseignements

2012-2013 : Professeur de philosophie, Lycée Jean-de-Brébeuf (Montréal, Québec).
2012 : Professeur en francisation, CREP, Commission scolaire de Montréal (Québec).
2007 : Professeur de philosophie politique, Université de Sherbrokke, Antenne 3e âge
(Valleyfield, Québec).
2004-2007 : Auxiliaire d’enseignement, Université du Québec à Montréal (Québec).
2004-2007 : Assistante de recherche, Département de science politique de l’Université du Québec
à Montréal.
2003 : Assistante de recherche, Hautes Études Commerciales HEC, Montréal (Québec)

Communications

2009 : « Grille d’analyse bidimensionnelle: Utopie réaction, utopie création », Colloque international Utopias and Dystopias, organisé par la School of oriental and african studies (SOAS) of London University, Londres.
2009 : « Écriture aphoristique et temporalité de l’oubli chez Nietzsche », Colloque international
Temps, rythmes, mesures… Figures du temps dans les sciences et les arts, organisé par la Maison des Sciences de l’Homme et de l’Environnement C. N. Ledoux (USR 3124), le Centre de Recherche sur la Littérature et la Cognition (Université de Paris 8 EA 1569) et la Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme-Alsace (UMS 2552 CNRS/ Strasbourg 2), Besançon.
2009 et 2010 : Coordonatrice et conférencière « Regarde critique sur les expérimentations sociales de l’utopie », Cycle de conférences/débats sur L’expérimentation sociale de l’utopie, organisé par L’Association d’Études Fouriériste, Besançon.
2009 : « Charles Fourier et l’éclatement de la dichotomie nature/société », 77e Congrès annuel de l’Association Francophone pour le Savoir (ACFAS), Ottawa.
2009 : « L’unitéisme de Fourier ou la temporalité des passions », Colloque international Pensée
socialiste et conceptions de la nature, organisé par le Laboratoire de recherches philosophiques sur les logiques de l’agir (EA 2274) et le Laboratoire Sophiapol (Université de Paris Nanterre), Besançon.
2009 : « L’utopie de Charles Fourier », La Nuit de la Philosophie, UQÀM, Montréal.
2007 : « Art et Art de vivre chez Nietzsche », La Nuit de la Philosophie, UQÀM, Montréal.
2006 : « Amour virtuel : temporalité et Utopie », en collaboration avec Lawrence Olivier, La Nuit de la Philosophie, UQÀM, Montréal.
2004 : « Féminismes : des Suffragettes aux théories Queers», cours Problèmes politiques contemporains, Département de science politique, UQÀM, Montréal.

Publications et autres contributions

Article : Revue Temporalité, numéro 12, « L’utopie de Charles Fourier et la temporalité des passions : l’art de vivre ad libitum », octobre 2010.s
Actes de colloque (en cours de publication) : Temps, rythmes, mesures…Figures du temps dans les sciences et les arts (2009). Actes du colloque interdisciplinaire et international organisé à la MSHE Ledoux dans le cadre du projet inter MSH « Savoirs littéraires, savoirs scientifiques », Hermann, Paris : 2012.
Étude de cas : MESNY, Anne et Marie-Ange COSSETTE-TRUDEL, « Fin de soirée au Baratin », Revue Internationale de Cas en Sociologie et en Gestion, Marie-Hélène Jobin (dir), HEC Montréal, Volume 4 No 2, juin 2006
Article : « Vers un état inaltéré », Collectif 3e vague féministe, Maria Nengeh Mensah (dir.), Éditions Remue-Ménage, 2005. Publications électroniques de l’article (2004):
– Réseau des médias alternatifs Cybersolidaires : http://reseaumedia.info/info-media.php?id=51
– Les Panthères Roses : http://www.lespantheresroses.org/textes/a_la_defense_du_queer.htm

Prix et distinctions

2007-2010 : Bourse d’Études Supérieures du Canada pour le projet «Reconceptualiser l’utopie : vers une nouvelle expression politique de la fonction utopique », Conseil de Recherches en Sciences Humaines du Canada (CRSH)
2007-2010 : Bourse de Doctorat en recherche : Supplément France-Québec  pour le projet « Reconceptualiser l’utopie : vers une nouvelle expression politique de la fonction utopique »,   Fonds Québécois de la Recherche sur la Société et la Culture (FQRSC)
2007-2010 : Bourse de Doctorat en recherche pour le projet « Reconceptualiser l’utopie : vers une nouvelle expression politique de la fonction utopique », Fonds Québécois de la Recherche sur la Société et la Culture (FQRSC)
2006-2007 : Bourse de Master en recherche pour le projet « La temporalité de l’oubli ou le présent politique », Fonds Québécois de la Recherche sur la Société et la Culture (FQRSC)
2007 : Mention d’honneur du Doyen de l’Université du Québec à Montréal pour l’ensemble de la licence.
2005-2006 : Bourse de Master en recherche pour le projet « La temporalité de l’oubli ou le présent politique », Conseil de Recherches en Sciences Humaines du Canada (CRSH)
2005 : Bourse d’excellence pour le Master, Département de science politique, Université du Québec à Montréal (UQAM)
2005 : Bourse d’excellence pour la Licence, Bourse Robert Sheitoyan, Fondation de l’Université du Québec à Montréal (UQAM)
2004 : Bourse d’excellence pour la Licence, Département de science politique, Université du Québec à Montréal (UQAM)

Affiliation

Membre de l’Association d’Études fouriéristes (AEF) depuis 2008.

Chercheurs invités

Chercheurs invités

 

– Roberta SOROMENHO NICOLETE (Université de Sao Paulo, Brésil), 05/01/2015-04/01/2016

– Felipe FRELLER (Université de Sao Paulo, Brésil), 01/01/2014-31/05/2014

– Mari OTAGIRI (Université de Tsukuba, Japan), 01/10/2013-31/12/2013

Laurent JODOIN  (Université de Montréal, Québec),  27/02/2013-27/04/2013

– Megumi TOYOOKA  (Université de Tsukuba, Japan), 01/12/2012-28/02/2013

– Pr. Jacob RENDTORFF  (Université de Roskilde, Danemark), 14/02/2011-25/04/2011

 

Livret des enseignements en téléchargement

Vous pouvez télécharger le livret des enseignements pour l’année 2014-2015 (livret PHILOSOPHIE 2014_2015). Chaque année, au mois de juillet, nous présentons nos enseignements. N’hésitez pas à prendre contact avec les responsables de la formation :
Licence : Hervé Touboul – herve.touboul[at]univ-fcomte[point]fr,
Master : Frédéric Brahami – frederic.brahami[at]univ-fcomte[point]fr,

La directrice du département de philosophie: Corine Pelluchon – corine.pelluchon[at]univ-fcomte[point]fr.

Bérengère Kolly au séminaire “pensée sociale contemporaine”

Le séminaire “Pensée sociale contemporaine” reçoit Bérengère Kolly (LISEC Lorraine) pour une conférence autour de son ouvrage:

“‘Et de nos soeurs séparées’…Lectures de la sororité”

La séance a lieu le Mercredi 16 Avril, à 18h00 au Grand Salon (salle E14), 1er étage

18, rue Chifflet (25000 Besançon)

Vous y êtes les bienvenu-e-s!

Présentation de l’ouvrage:

“Et de nos soeurs séparées…” Lectures de la sororité, Editions Lussaud Imprimerie, 2013.

Pourquoi invoquer le mot de soeurs dans la lutte politique ? Quel serait le ou les sens de ce terme, sororité, choisi parmi d’autres, et invoqué avec tant d’insistance dans le Mouvement de Libération des Femmes au début des années 1970 ?
La sororité, c’est l’amitié, l’amour des femmes pour elles-mêmes, et la solidarité dans la lutte politique. La sororité, c’est cela, et plus que cela ; car la sororité énonce ce que ne peuvent formuler seules ni la solidarité, ni l’amitié : le devenir soeurs du coude à coude dans la lutte spécifique des femmes pour leur libération ; l’invention d’une politique nouvelle, loin des modèles fraternels existants ; la formation d’un nous inédit et oxymorique, supposant à la fois la multiplicité et l’interchangeabilité, une union mouvante et discontinue, une appartenance sans appartenances.
A partir du texte emblématique du Torchon brûle, publié entre 1971 et 1972, ce texte entend ainsi proposer quelques lectures possibles de la sororité comme invention politique : une notion qui entend faire de l’amour des femmes entre elles et pour elles proposition philosophique, et politique.

Présentation de l’auteure:

Bérengère Kolly, docteure en philosophie, explore les questions de philosophie politique et les questions éducatives à partir de et par la question des sexes, croisant philosophie, éducation et histoire. Ses recherches portent, en premier lieu, de cet angle particulier, sur la construction démocratique et ses croisements avec un faire-politique des femmes et des femmes entre elles. Les notions de « fraternité » et « sororité » y font l’objet d’une attention toute spéciale, en particulier dans son travail de thèse. Comme « notions prismes », elles révèlent dans leur affirmation et leur confrontation la construction particulière d’une démocratie masculine adossée à l’exclusion du pluriel des femmes ; les formes inédites des résistances sororales dans leur formulation politique – mouvantes, affirmant à la fois l’union et la désunion, la connivence des femmes entre elles, et leur conflit nécessaire – à cette édification fraternelle. Les travaux de Bérengère Kolly s’engagent, en second lieu, dans l’articulation avec ces questions premières, à la formulation de ce que serait une “éducation féministe”, supposant la création d’un « nous » éducateur à la solidarité et à l’émancipation, contrariant cette construction démocratique particulière, et faisant signe vers l’universel et la question plus globale d’une éducation transformatrice.

Séminaire éthique appliquée: séance du 26 mars 2014

La prochaine séance du séminaire d’Éthique appliquée organisé par Corine Pelluchon aura lieu le mercredi 26 mars à 17h30 à l’UFR SLHS en salle E14 (Grand salon), entrée par le 18 rue Chifflet, 25000 Besançon.

Marie-Frédérique BACQUE (Professeur en psychologie à l’université de Strasbourg)

présentera une conférence sur le sujet suivant :

La mort naturelle victime de l’intolérance à l’incertitude 

Résumé : Avec la rationalisation du monde occidental, le sentiment utilitariste d’exister augmente. La quête de sens conduit à une demande de maîtrise qui se traduit par une plus grande intolérance à l’incertitude et une anticipation anxieuse qui engendrent des symptômes invalidants. Parmi eux l’angoisse, et son pendant, le besoin de contrôler tout ce qui renvoie aux fonctions naturelles en nous. La naissance, les maladies, la mort forment ces phénomènes qui entraînent autant de demandes de domination. L’expérience du deuil nous montre que la tendance générale est de décrier cette période floue, d’autant plus insupportable que sa fin est imprévisible. La psychanalyse, en écho, est elle-même rejetée en raison de cette incertitude qui  signe pourtant l’indépendance de l’analysant. Dans le cas de la fin de la vie, la majorité rejette une mort issue de la cessation progressive des forces de vie. Le suicide assisté et la demande d’euthanasie contribuent à ces illusions. Par un forçage de l’autonomie humaine, les derniers remparts de « l’animalité » au sens de la nature de l’humanité tombent. Nous questionnerons ce verrouillage de l’incertitude qui renvoie à la réification.

Documentation philosophique

La documentation philosophique est développée par le Centre de Documentation et de Bibliographie Philosophiques, fondé en 1959 par Gaston Berger et Gilbert Varet, actuellement intégré au laboratoire Logiques de l’agir. Ce centre a pour objet de contribuer à la recherche dans le secteur de l’information scientifique et technique (traitement des banques de données, constitution de corpus, problèmes de documentation) appliquée à la philosophie.

Le CDBP dispose d’un fonds d’environ 15 000 ouvrages (littérature philosophique de langue française, livres de philosophie en langues étrangères (plusieurs centaines), revues, un fonds étoffé d’instruments bibliographiques en philosophie, dont la gestion est assurée par la Bibliothèque Universitaire Mégevand de l’UFR SLHS.

Le CDBP est habilité comme l’un des deux centres de traitement des ouvrages de philosophie paraissant en France, dans le cadre de l’Institut International de philosophie, composante de l’UMS-CNRS 8547. Il assure le traitement courant d’une partie de la production philosophique française et contribue, à ce titre, à la confection de la Bibliographie de la philosophie publiée par les éditions Vrin.

Activités de recherche :

– Réalisation du programme SIPS (Système d’Information en Philosophie des Sciences). Il associe un séminaire régulier et une base de connaissance, interactive multilingue (français, anglais, italien, allemand, espagnol pour l’essentiel), recensant l’ensemble des références bibliographiques (ouvrages individuels, articles de périodiques, articles d’ouvrages collectifs, recensions, thèses, etc.) dans le champ de la philosophie des sciences pour les XXe et XXIe siècles, sous la forme de notices « complètes », c’est-à-dire incluant descripteurs, résumé et liens.
Ce programme est réalisée à la Maison des sciences de l’homme C.N. Ledoux CNRS-UMS 3124.

– Construction de normes de description d’un document philosophique, tant au plan formel qu’au plan du contenu, pour élaborer un certain nombre de “règles floues” pour les abstracts et pour l’indexation en philosophie. Nous estimons que ce point est notablement sous-estimé dans la constitution de banques ou de bases de données en sciences humaines (nous ne méprisons nullement la “navigation” dans le “texte intégral”, mais nous n’estimons pas qu’il faille cesser de raffiner les techniques de représentation des “documents primaires”.

Axel Gosseries au Séminaire “Ethique appliquée”

Le mercredi 19 mars à 18h00 à l’UFR SLHS en salle E14 (Grand salon), dans le cadre du séminaire en Ethique appliquée du laboratoire Logiques de l’agir, le professeur:

Axel GOSSERIES (Philosophie, Université de Louvain/ Chaire Hoover d’éthique économique et sociale) présentera une:

Conférence sur la Justice intergénérationnelle

generations

Axel Gosseries est philosophe, spécialiste de philosophie politique, de questions éthiques et de philosophie des politiques publiques. Il a publié en nom propre ou à titre de coordinateur de nombreux ouvrages. On citera notamment: Arguing about justice. Essays for Philip Van Parijs (dirigé avec Y. Vanderborght, Presses de l’Université de Louvain, 2011), Intergenerational Justice (dirigé avec L. Meyer, Oxford University Press, 2009), et en français, Penser la justice entre les générations. De l’affaire Perruche à la réforme des retraites (Aubier, 2004). Pour accéder à la page d’Axel Gosseries cliquer ici.