Séminaire « Physique, physiologie et psychologie de la chaleur dans les mondes grecs anciens »

Responsables : Catherine Darbo-Peschanski et Arnaud Macé

Centre Léon Robin UMR 8061 : CNRS – Univ. Paris-Sorbonne
Logiques de l’Agir UR 2274 : Université de Franche-Comté


Présentation

De la force chaude des astres (ἄστρων θερμὸν μένος Parménide DK B 11) au durcissement des os de l’embryon sous l’effet de la chaleur (ὑπὸ τῆς θέρμης, Corpus hippocratique, De la nature de l’enfant/De la génération, XVII 2), les penseurs de la Grèce ancienne semblent avoir sollicité le chaud, la chaleur comme un trait significatif de leur description des choses, doté d’un certain pouvoir d’explication et d’une présence diffuse à travers une grande quantité de phénomènes. Le présent séminaire a pour objet d’ouvrir un espace de discussion interdisciplinaire visant à clarifier la nature et le rôle exact d’un tel facteur dans la pensée ancienne, qu’elle soit de type cosmologique ou médical, botanique ou zoologique. 

Au fil des discussions on enrichira un questionnaire qui pourrait s’articuler autour de plusieurs types d’interrogations :

  • Question de périmètre : quelles régions, quelles entités, quels processus requièrent la chaleur ? Peut-on affirmer que certains types de vivants ou de phénomènes la requièrent davantage que d’autres ? La médecine plus que la cosmologie, la zoologie plus que la botanique ?
  • Question d’identité : qu’est-ce que la chaleur, qu’est-ce que le chaud ? Quel lien et quelle différence avec certains éléments, comme le feu ou l’air ? Quels sont les différents aspects de ce qui est chaud ? La chaleur connaît-elle des degrés ?
  • Question du mode d’action et des modalités d’intervention : de quoi la chaleur peut-elle être la cause ? Est-elle un agent ou une cause à part entière ? N’agit-elle qu’en combinaison  avec d’autres qualités/entités ? A-t-il une action motrice  ? de quel type de mouvement ? Agit-elle par contact ou à distance ? Peut-elle agir comme un facteur extérieur, un catalyseur ?

Calendrier :

Vendredi 4 février 2022 14h-16h30

Catherine Darbo-Peschanski (Léon Robin), Lora Mariat et Arnaud Macé (UFC)

Séance introductive, état de l’art, présentation d’études classiques et récentes, présentation du questionnaire qui guidera la progression du séminaire.

Vendredi 1er avril 2022
[séance reportée]

Alessandro Buccheri
(Chercheur associé au Centre Anhima – Labex HastecHS)

« Larmes chaudes et florissantes : la chaleur dans la physiologie des plantes et des humeurs corporelles dans la poésie archaïque »

Vendredi 17 juin 2022

Anne-Laure Therme (Université de Créteil)

« Chaleur et vie pour les présocratiques »

Le séminaire sera accompagné de la construction d’une bibliographie collective, adossée à la plateforme de bibliographie en philosophie des sciences SIPS.