VHP8E52 : Pré-professionalisation philosophie, M1, S8 (M. Crevoisier)

Penser l’université avec Derrida :

la transformation de la parole professorale

Michaël Crevoisier

Résumé

À quelles conditions l’université peut-elle encore avoir lieu ? Cette question peut paraître étonnante pour qui, lisant ceci, se renseignerait sur les cours qui ont lieu à l’université. Pourtant, il est d’avis commun que l’université se transforme, que ses cours peuvent avoir lieu hors de ses murs, qu’en son sein d’autres finalités que la sienne prévalent, que la voix de ses professeurs se fait entendre sans même être là. Nous tâcherons de prendre historiquement et philosophiquement la mesure de la transformation actuelle de l’université en interrogeant, notamment à travers les réflexions de Jacques Derrida, ce qu’elle recèle de nouveau. À partir de l’idée kantienne selon laquelle l’Université est le lieu où doit « se dire la vérité », nous chercherons plus précisément à comprendre comment la parole professorale peut donner lieu à la vérité. Par là, nous nous demanderons dans quelle mesure la vérité est d’ordre performative et si les modifications actuelles des conditions de cette parole nécessitent de poser à nouveau frais les problèmes de sa production et de sa transmission.

Bibliographie principale

– J. Derrida, Du droit à la philosophie, Paris, Galilée, coll. « La philosophie en effet », 1990.

– J. Derrida, L’Université sans condition, Paris, Galilée, 2001.

– E. Kant, Le conflit des facultés, Paris, Vrin, coll. « Libraire philosophique », 2000.

– J. Le Goff, Les intellectuels au Moyen Âge, Paris, Points, coll. « Histoire », 2013.

Bibliographie secondaire

– J. Derrida, « Signature événement contexte » dans Marges de la philosophie, Paris, Minuit, coll. « Critique », 1972.

– J. Derrida, Otobiographies. L’enseignement de Nietzsche et la politique du nom propre, Paris, Galilée, coll. « Débats », 1984.

– G. Granel, De l’université, Paris, TER, 1982.

– F. Nietzsche, « Sur l’avenir de nos établissements d’enseignement » dans La philosophie à l’époque tragique des Grecs, Paris, Gallimard, coll. « Folio/essais », 1990.

– B. Stiegler, États de choc. Bêtise et savoir au XXIe siècle, Paris, Mille et une nuits, coll. « Essai », 2012.