Conférence de Benjamin Riado mercredi 30 novembre 2022

Le laboratoire Logiques de l’Agir a le plaisir de vous convier à son séminaire le mercredi 30 novembre 2022 à 18h00 à l’UFR SLHS de l’Université de Franche-Comté en salle E14 (Grand Salon), entrée par le 18 rue Chifflet, 25000 Besançon. Nous recevrons Benjamin Riado, qui  prononcera une conférence intitulée :

L’agir spectatoriel, que reste-t-il de l’ontologie des œuvres d’art contemporain ?

Résumé

La question du spectateur a longtemps été considérée à côté ou en marge de celle de l’œuvre d’art. Le modèle contemplatif proposé par exemple par E. Kant dans la troisième Critique, gouverné par la notion de « désintéressement », fait même l’économie des œuvres, se contentant de mobiliser pour l’exemple « une galerie de tableaux » (§ 48).

En quoi l’accent placé sur l’agir du spectateur concerne-t-il donc l’être des œuvres d’art en dehors même du cas particulier des œuvres d’art contemporain dites participatives ? Une œuvre d’art se réduit-elle à l’état de partition si elle n’est pas activée par le public ? qu’en est-il alors de l’art éphémère ?

Le problème prend une autre tournure si l’on adopte le point de vue des artistes, en particulier les acteurs américains du Land Art, dont la façon de créer des œuvres est en prise avec la question de la perte, et donc des stratégies destinées à « contenir » plus qu’à contrer cette perte.

Benjamin Riado
est docteur en esthétique et sciences de l’art de l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Certifié de philosophie, agrégé d’arts plastiques, ses travaux portent sur la façon dont les différents univers de pensée (théologie, ontologie, déconstruction) nourrissent notre compréhension de l’art. Il est l’auteur de deux ouvrages : un essai d’histoire de la philosophie, Le je-ne-sais-quoi au XVIIe siècle (2012) ; une étude de l’art américain des années 1970, Paysages théoriques du Land Art (2020). Il a co-fondé et coordonne le revue en ligne Proteus – cahiers des théories de l’art.