VHP6U2 (2019-2020) : Philosophie des sciences 2 – Science et société, L3, S6 (S. Carvallo)

VHP6U2 : Philosophie des sciences 2 : science et société / VHAEP4 : Logique et épistémologie (préparation à l’oral d’agrégation + complément sur le thème de la représentation)

Sarah Carvallo

Résumé

Ce cours conjugue une formation générale de niveau licence 3 en philosophie des sciences et une préparation pour les agrégatifs à la leçon d’oral en épistémologie et logique et, à l’écrit, au thème général de la représentation considérée dans le champ spécifique de la science à travers les représentations scientifiques. Cette double approche correspond à une ambiguité irréductible et féconde des termes, puisqu’ « épistémologie » signifie aussi bien « philosophie des sciences » (au sens large d’une étude des sciences dans leur devenir historique, dans leurs pratiques, dans leur critère de démarcation vis-à-vis d’autres pratiques, dans leur institutionnalisation), qu’il ne traduit l’anglais « epistemology » (étude de la connaissance, de ses conditions théoriques, de sa portée et ses modes de preuve).

D’une façon générale, la philosophie des sciences vaut comme philosophie de la connaissance, cherchant une réponse à la question kantienne : que puis-je, ou, pouvons-nous, connaître ? Mais de façon plus précise, elle cherche à caractériser les modalités gnoséologiques propres aux différentes sciences à travers une analyse de leurs discours, de leurs pratiques, de leurs acteurs, et le rapport qu’elles entretiennent d’une part avec les choses-mêmes (à travers notamment la question du réalisme, du conventionnalisme ou du constructivisme) et la société. Ce cours présente les différentes écoles de la philosophie des sciences telle qu’elle s’est déployée au vingtième et vingt-et-unième siècle.

Bibliographie

– Andler, D., Fagot-Largeault, A., Saint Sernin, B., Philosophie des sciences, Gallimard, 2002.

– Barberousse A.,  Kistler M., Ludwig P., La philosophie des sciences au XXe siècle, Paris, Flammarion, 2011.

– Bensaude-Vincent, B., Les vertiges de la technoscience. Façonner le monde atome par atome, Paris, La Découverte, 2009.

– Boudon, R., Clavelin M., Le relativisme est-il résistible ?, PUF/ Sociologies, 1994.

– Boudon, R., La rationalité, PUF/Que sais-je ?, 2009.

– Bourdieu, Les usages sociaux de la science. Pour une sociologie clinique du champ scientifique, Paris, INRA éditions, 1997 (voir aussi réédition chez Quae en 2018). Une analyse en réaction à la nouvelle sociologie des sciences.

– Brannigan, A., Le fondement social des découvertes scientifiques, Paris, PUF, 1996.

– Brenner, Anastasios, Les origines françaises de la philosophie des sciences, Paris, PUF, 2003.

– Callon, M., Latour, B. (dir.), La science telle qu’elle se fait, Paris, La Découverte, 1991.

– Canguilhem, Georges, La connaissance de la vie, Paris, Vrin, 1965.

– Carnap, R., Les fondements philosophiques de la physique, Paris, Armand Colin, 1973.

– Carnino, G., L’invention de la science. La nouvelle religion de l’âge industriel, Paris, Seuil, 2015.

– Comte, Auguste, Cours de philosophie positive, Paris, Hermann, 1975.

– Daston, L., Galison, P., Objectivité, Dijon, Presses du réel, 2012.

– Dubois, M., Introduction à la sociologie des sciences, Paris, PUF/ Premier Cycle, 1999.

– Engel, P., La vérité. Réflexions sur quelques truismes, Paris, Hatier, 1998.

– Feyerabend, P., Contre la méthode, Paris, Le Seuil, 1979.

– Fleck, Ludwik, Genèse et développement d’un fait scientifique, préface de Ilana Löwy, postface de Bruno Latour, Paris, Flammarion, 2008.

– Gingras, Yves, L’histoire des sciences, Paris, PUF / Que sais-je ?. Bref mais précis.

– Goffi, Jean-Yves (dir.), Regards sur les technosciences, Paris, Vrin, 2006.

– Hacking, Ian, Representing and Intervening, Cambridge University, 1983.

– Hacking, Ian, The Emergence of Probability, Cambridge University, 1975.

– Hacking, Ian, Historical Ontology, Harvard University Press, 2004.

– Hempel Carl G., Éléments d’épistémologie, Paris, Armand Colin, 1972.

– Hottois, Gilbert, Philosophies des sciences, philosophies des techniques, Paris, Odile Jacob, 2004.

– Kitcher, P., Science, truth, democracy, Oxford University Press, 2003.

– Kuhn, T. S., La Tension essentielle (1977), Paris, Gallimard, 1990.

– Lakatos, I., Histoire et méthodologie des sciences, Paris, PUF, 1994.

– Lakatos, I., Preuves et réfutations. Essai sur la logique de la découverte mathématique, Paris, Hermann, 1984.

– Latour B., La science en action, Paris, La Découverte, 2005 (nouvelle édition).

– Laugier, S., Wagner, P. (éds.), Textes clés de philosophie des sciences, 2 vol., Paris, Vrin, 2004.

– Lecourt (dir.), Dictionnaire d’histoire et philosophie des sciences, Paris, PUF/Quadrige-Dicos poche

– Livet, P. et Dupuy J.-P. (éd.), Les limites de la rationalité, t. 1, Paris, La Découverte, 2003.

– Longino, H. E., Science as Social Knowledge. Values and Objectivity in Scientific Inquiry, Princeton, Princeton University Press, 1990.

– Longino, H. E., Waters, C.K. & Kellert, S. K. (eds.), Scientific pluralism. Minneapolis, University of Minnesota Press, 2006.

– Morange, Michel, A quoi sert l’histoire des sciences ?, Versailles, Quae, 2008.

– Polanyi, M., ‘‘The Republic of Science: Its political and Economic Theory’’, Minerva, 1, 1962, p. 54-74.

– Popper, Karl R., La logique de la découverte scientifique (1934), Paris, Payot, 1973.

– Popper, Karl R., La connaissance objective, Paris, Flammarion, 2009.

– Proctor, R. N., Value-Free Science? Purity and Power in Modern Knowledge, Cambridge MA, Harvard University Press, 1991.

– Proctor, R. N., Agnotology. The making & Unmaking of Ignorance, Stanford, Stanford University Press, 2008.

Putnam, Hillary, The Collapse of the Fact/Value Dichotomy and Other Essays, Cambridge MA, Harvard University Press, 2002.

– Quine W.V.O, Le mot et la chose (1960), Paris, Flammarion, 2010.

– Salomon, J.-J., Les scientifiques entre pouvoir et savoir, Paris, Albin Michel, 2006.

– Toulmin, S., L’explication scientifique (1961), Paris, Armand Colin, 1973.

– Vinck, D., Sociologie des sciences, Paris, Armand Colin, 1995.

– Vinck, D., Sciences et société. Sociologie du travail scientifique, Paris, Armand Colin, 2007.

– Wagner, Pierre (éd.), Les philosophes et la science, Paris, Gallimard, 2002.

– Weber, Max, Le savant et le politique, Paris, Plon, 1959. Un classique de la sociologie.