VHP6U2 (2019-2020) : Philosophie des sciences 2 – Science et société, L3, S6 (S. Carvallo)

Sarah Carvallo

Résumé

Ce cours approfondit l’étude philosophique des sciences à partir d’une double entrée par l’épistémologie et la logique pour interroger ce que nous appelons rationalité, raison ou raisonnement. Cette double approche correspond à une ambiguïté irréductible et féconde des termes, puisqu’ « épistémologie » signifie aussi bien « philosophie des sciences » (au sens large d’une étude des sciences dans leur devenir historique, dans leurs pratiques, dans leur critère de démarcation vis-à-vis d’autres pratiques, dans leur institutionnalisation), qu’il ne traduit l’anglais « epistemology » (étude de la connaissance, de ses conditions théoriques, de sa portée et ses modes de preuve).

D’une façon générale, la philosophie des sciences vaut comme philosophie de la connaissance, cherchant une réponse à la question kantienne : que puis-je, ou, pouvons-nous, connaître ? Mais de façon plus précise, elle cherche à caractériser les modalités gnoséologiques propres aux différentes sciences à travers une analyse de leurs discours, de leurs pratiques, de leurs acteurs, et le rapport qu’elles entretiennent d’une part avec les choses-mêmes (à travers notamment la question du réalisme, du conventionnalisme ou du constructivisme) et la société. Elle se trouve donc confrontée à la question de la raison et de la rationalité, ou à la raison comme question. Ce cours part de la lecture heideggerienne du Principe de raison et cherche à comprendre les différents sens et modalités de la raison telle qu’elle se déploie dans l’épistémologie et la logique depuis Leibniz. Il présente les différentes écoles de la philosophie des sciences telle qu’elle s’est déployée au vingtième et vingt-et-unième siècle, et les questions qui font dialogue épistémologie et logique pour mieux comprendre la ou les sciences.

 

Bibliographie

 

Anouk Barberousse, Max Kistler et Pascal Ludwig, La philosophie des sciences au XXe siècle, Flammarion (2011).

Anouk Barberousse, Denis Bonnay, Mikaël Cozic (eds.) Précis de philosophie des sciences, Vuibert (2011).

Denis Bonnay et Mikael Cozic (eds.) Philosophie de la logique, Vrin (2009)

Bouveresse, Jacques. « Frege, Wittgenstein, Dummet et la nouvelle « querelle du réalisme », Critique, Philosophes anglo-saxons par eux-mêmes, no 399-400, 1980.

Bouveresse, Jacques. Wittgenstein, la philosophie et les sciences », in Wittgenstein analysé, Éditions Jacqueline Chambon, 1993

Bouveresse, Jacques. « Mathématiques et logique chez Leibniz », Revue d’histoire des sciences, no 54-2, 2001.

Carnap, Rudolf. Die logische Syntax der SpracheLa syntaxe logique du langage (1934), trad. anglaise The logical syntax of language, Londres, Kegan Paul, 1937

Carnap, Rudolf. La construction logique du monde, (1928), Paris, Vrin, 2002

Carnap, Rudolf.  « La science et la métaphysique devant l’analyse logique du langage » (1931), in Actualités scientifiques et industrielles (Paris, Hermann), 1934

Comte, Auguste. Cours de philosophie positive 1830-42, Paris, Hermann 1975.

Couturat, Louis. Les Principes des mathématiques: avec un appendice sur la philosophie des mathématiques de Kant. Republished 1965, Georg Olms.

Dummett, Michel. Frege : Philosophy of Language, Duckworth, 1973

Engel, Pascal et Julien Dutant (eds.) Philosophie de la connaissance. Croyance, connaissance, justification, Vrin (2005)

Michael Esfeld Philosophie des sciences. Une introduction, PPUR, 2017.

Frege, Idéographie, Paris, Vrin, 1999.

Frege, Gottlob. Écrits logiques et philosophiques, Paris: Seuil, 1971

Gandon, Sébastien et Ivahn Smadja (eds.) Philosophie des mathématiques, Vrin, V. 1 (2014) & 2 (2017).

Golinski, Jan. Making natural knowledge : constructivism and the history of science, Cambridge 1998.

Hahn, H., Neurath, O., Carnap, Rudolf. « La conception scientifique du monde : le Cercle de Vienne » (1929), in Manifeste du Cercle de Vienne et autres écrits, Paris, PUF, 1985.

Heidegger, Martin. Le Principe de raison. (1957) Paris, Gallimard, 1962.

Hempel, Carl. Eléments d’épistémologie. Paris, Armand Colin, 2012

Hempel, C.G. & Oppenheim, P. (1948). « Studies in the Logic of Explanation. » Philosophy of Science, XV, pp. 135–175.

Kitcher, P. (2011). Science, truth, democracy. New York: Oxford University Press.

Kuhn T.S. : La tension essentielle (1977) Gallimard, 1990

Lakatos I. : Histoire et méthodologie des sciences PUF, 1994

Lakatos, I. : Preuves et réfutations. Essai sur la logique de la découverte mathématique, Hermann, 1984

Sandra Laugier et Pierre Wagner (eds.) Philosophie des sciences, Vrin V. 1 e & V. 2 (2004)

Leibniz, Essais de théodicée. 1710.

Livet, P. et Dupuy J.P. éd., 1997, Les limites de la rationalité, Paris, La découverte.

Morange, Michel, A quoi sert l’histoire des sciences ? Versailles, Quae, 2008

Peacocke, Christopher. The Realm of Reason, Oxford, Clarendon Press, 2004.

Quine, W.V.O. Philosophie de la logique (1969), Paris, Aubier, 2008

Quine, W.V.O. Du point de vue logique. (1953), Paris, Vrin, 2003

Quine, W.V.O. Le mot et la chose. (1960), Paris, Flammarion, 1978

Quine, W.V.O. La poursuite de la vérité (1990), Paris, Seuil, 1993

Russell, Bernard. (1903]. Principles of Mathematics 1938.

Schopenhauer, Arthur. De la quadruple racine du principe de raison suffisante. 1813.

Soulez, Antonia, Manifeste du Cercle de Vienne et autres écrits. Carnap, Hahn, Neurath, Schlick, Waissman sur Wittgenstein

Soulez, Antonia, Sebestik, Jan. Le cercle de Vienne – Doctrines et controverses – Textes réunis.