Journée d’études “Le temps des pratiques : Pierre Bourdieu” : Besançon, 26-27 septembre 2018

Le temps des pratiques : Pierre Bourdieu

Journée d’études organisée par le Laboratoire Logiques de l’Agir avec le soutien du Projet Chrysalide 2018 « Approches sociologiques et philosophiques du temps social »

Mercredi 26 et jeudi 27 septembre 2018

Université de Franche-Comté, UFR SLHS, Grand Salon (E14), entrée par le 18 rue Chifflet (1er étage), 25000 Besançon

Journée ouverte à tous, dans la limite des places disponibles. Pas d’inscription requise.

Présentation et  programme 

Responsable et contact :

Laurent Perreau (laurent.perreauATuniv-fcomte.fr)

Séance d’ouverture du séminaire 2018-2019 : mercredi 19 septembre 2018

Le laboratoire Logiques de l’Agir a le plaisir de vous convier à la séance de rentrée de son séminaire hebdomadaire. La première séance de l’année universitaire 2018-2019 aura lieu le mercredi 19 septembre à 18h00 à l’UFR SLHS de l’Université de Franche-Comté en salle E14 (Grand Salon), entrée par le 18 rue Chifflet, 25000 Besançon.

Sarah Carvallo, professeure de philosophie des sciences à l’université de Franche-Comté, présentera une conférence d’ouverture intitulée :

Le feuilletage logique et ontologique de la santé et ses implications en médecine

Résumé

La médecine a mis longtemps à s’unifier institutionnellement, mais son unité théorique, méthodologique et ontologique demeure un processus inachevé. L’intégration progressive de nouvelles disciplines comme l’anatomie, la santé publique, la psychiatrie, la gériatrie ou la génomique remet à chaque fois en cause le socle commun. Les codes, les bonnes pratiques, les lignes directrices, les conférences de consensus, les recommandations pour la pratique clinique, l’enseignement universitaire cherchent à maintenir cette unité difficile à l’échelle du territoire ou au niveau international, notamment en essayant de trouver un accord sur un concept de santé commun. Mais cette unification ne gomme pas la multiplicité des approches. Comment rendre compte de la cohabitation de divers styles de raisonnement opérant dans la médecine ? Le modèle des controverses scientifiques permet de ressaisir la pluralité des acteurs situés dans des projets et des écoles méthodologiques distinctes, selon des trajectoires historiques différentes. Mais il n’explique guère l’irréductibilité et l’inachèvement de ces divergences sur les objets, les méthodes ou les critères de vérification. Le modèle du pluralisme scientifique permet de mieux rendre compte de la cohabitation d’objets, de styles et de déterminations de la vérité pluriels. Cette pluralité ne relève pas d’une simple juxtaposition ni d’un aléa historique, mais de la nature même de la santé, concept épais qui embarque toujours une multiplicité de niveaux ontologiques (le gène, la cellule, l’organe, l’organisme, la personne, l’individu, la population) relevant de plusieurs logiques vitales et styles médicaux. Elle est interne à la médecine et explique l’enrichissement ontologique et méthodologique qui caractérise son histoire. Le feuilletage ontologique du concept de santé permet ainsi d’expliquer pourquoi l’unité de la médecine s’avère sans cesse inachevée et fragile.

L’entrée est libre, dans la limite des places disponibles, vous êtes les bienvenu.e.s.

Rencontres interdisciplinaires Cournot 2018 : Besançon, 6-7 septembre 2018, MSHE Ledoux

Rencontres interdisciplinaires Cournot 2018

Organisées par les laboratoires CRESE et Logiques de l’agir, les Écoles doctorales DGEP et SEPT à l’occasion des 180 ans de la publication des Recherches sur les principes mathématiques de la théorie des richesses d’Antoine-Augustin Cournot.

Jeudi 6 et vendredi 7 septembre 2018 à Besançon

Cette manifestation se tiendra dans l’amphithéâtre de la Maison des Sciences de l’Homme et de l’Environnement, 1 rue Charles Nodier.

Plan d’accès

Programme

Vous y êtes les bienvenu.e.s.

Journée d’étude “Écrire pour ceux qui ne lisent pas” : Besançon, mercredi 6 juin 2018

Écrire pour ceux qui ne lisent pas

Journée d’étude organisée par le Laboratoire Logiques de l’agir, en collaboration avec le Centre Jacques-Seebacher  de l’université Paris-Diderot – Paris 7

Mercredi 6 juin, 14h-19h

Université de Franche-Comté, UFR SLHS, Grand Salon, 

entrée par le 18 rue Chifflet (1er étage), 25000 Besançon

Programme

L’entrée est libre, dans la limite des places disponibles, vous êtes les bienvenus.

Colloque international « Il faut éduquer les enfants » : Liège, 30-31 mai et 1er juin 2018

Nous avons le plaisir d’attirer votre attention sur le colloque suivant, et de cordialement vous inviter à vous y joindre :

« Il faut éduquer les enfants » 

Ambivalences de l’idéologie de l’éducation, conjonctures critiques, expérimentations

Il aura lieu à l’Université de Liège les 30, 31 mai et 1er juin 2018 en salle Lumière.

Programme

Contact : sophie.audidiere@u-bourgogne.fr ; antoine.janvier@uliege.be

Dernière séance de l’année universitaire 2017-2018 : séminaire “Épistémologie pratique”, mercredi 25 avril 2018

La prochaine séance du séminaire “Épistémologie pratique” du laboratoire Logiques de l’agir aura lieu le mercredi 25 avril à 18h00 à l’UFR SLHS de l’Université de Franche-Comté en salle E14 (Grand Salon), entrée par le 18 rue Chifflet, 25000 Besançon.

Thierry MARTIN

 (Logiques de l’agir, UBFC)

 présentera une conférence sur le sujet suivant :

Éléments d’histoire et de philosophie des probabilités

L’entrée est libre, dans la limite des places disponibles

Vous êtes les bienvenus

Journée d’étude “Les sciences cognitives et leurs philosophies” : jeudi 29 mars 2018

Les sciences cognitives et leurs philosophies : cartésianisme, phénoménologie, pragmatisme

Journée d’études organisée par le Laboratoire Logiques de l’agir, avec le soutien de l’École doctorale SEPT

Jeudi 29 mars,  10h – 17h15

Université de Franche-Comté, UFR SLHS, Grand Salon, 

entrée par le 18 rue Chifflet (1er étage), 25000 Besançon

Retrouvez la présentation et le programme complet de la journée ici

L’entrée est libre, dans la limite des places disponibles, vous êtes les bienvenus.

Séminaire “Pratiques contemporaines” : séance n° 7, mercredi 21 mars 2018

La prochaine séance du séminaire “Pratiques contemporaines” du laboratoire Logiques de l’agir aura lieu le mercredi 21 mars à 18h00 à l’UFR SLHS de l’Université de Franche-Comté en salle E14 (Grand Salon), entrée par le 18 rue Chifflet, 25000 Besançon.

Baptiste MORIZOT (CGGG, Aix-Marseille) présentera une conférence sur le sujet suivant :

Diplomatie avec le vivant: l’hypothèse d’un middle ground

à propos de son ouvrage : Les Diplomates. Cohabiter avec les loups sur une nouvelle carte du vivant (Paris, Wildproject, 2016)

Résumé

La philosophie environnementale, comme branche tardive de la philosophie, entretient depuis son origine une certaine affinité avec des engagements pratiques de l’ordre des “expériences de la nature”. Chez ses fondateurs anglo-saxons et européens, de Paul Shepard à J. Baird Callicott, Holmes Rolston III ou Arne Naess, la question du terrain et des pratiques est privilégiée, bien qu’elle ne soit pas thématisée. Il n’y est pourtant pas question d’aligner la philosophie sur le rapport au terrain des sciences sociales : il ne s’agit pas d’une philosophie qui circonscrit “un terrain” pour une enquête empirique suivant des protocoles précis de récolte et traitement de la donnée, mais d’une philosophie, qui, en un sens bien moins méthodique et plus sauvage, fait “du terrain”, va “sur le terrain”. Il ne s’agira pas ici d’expliciter les fonctions théoriques, la légitimité épistémologique ou le sérieux méthodologique de ces rapports au terrain, mais d’explorer, dans le cas d’un travail de recherche spécifique impliquant la pratique du pistage, les effets de cette pratique sur la production de concepts philosophiques. L’hypothèse de travail est simple: certaines pratiques engagent dans une réforme de notre sensibilité au vivant; et c’est cette métamorphose de la sensibilité qui peut déplacer la formulation des problèmes philosophiques. On essaiera de montrer ici comment la pratique d’un pistage philosophiquement enrichi est en partie à l’origine de la reformulation conceptuelle du problème de la coexistence avec les vivants (traditionnellement pensée en termes de gestion, contrôle, ou sanctuarisation et protection) en termes de diplomatie, notamment dans le cas du retour des grands prédateurs que sont les loups dans les campagnes françaises.

L’entrée est libre, dans la limite des places disponibles, vous êtes les bienvenus.