Ateliers doctoraux “Philosophie et sciences” : 2e volet, 4 et 5 octobre 2017

Le deuxième volet des Ateliers doctoraux «Philosophie et sciences», animé cette fois par Bruno Bachimont, aura lieu mercredi 4 et jeudi 5 octobre 2017 au Grand Salon, 18 rue Chifflet .

Il débutera par une table ronde sur la notion de réseau, animée par Carole Widmaier et Yuk Hui mercredi 5 octobre de 14h30 à 17h30.

Cette table ronde sera suivie de la conférence d’ouverture de Bruno Bachimont de 18h à 20h, dans le cadre du séminaire d’épistémologie pratique :

Le calcul comme paradigme et non comme outil :

quand le numérique nous emporte d’une épistémologie de la mesure à une épistémologie de la donnée

Résumé 

Souvent le calcul n’est considéré que comme la mise en oeuvre et l’opérationalisation de relations conceptuelles déjà présentes et données : il permet de préciser voire de simuler les phénomènes ainsi décrits par ces relations. Si cette conception est parfaitement juste et correspond aux déploiements sans précédents qu’ont connus les sciences ces dernières décennies sous l’empire des possibilités calculatoires de nos outils, elle ne permet pas cependant de rendre compte de ce que l’on appelle désormais les sciences des données. En effet, aux deux piliers fondamentaux de la science classique, à savoir la théorie et l’expérimentation, le calcul scientifique a permis d’ajouter un troisième, la simulation, et nous découvrons qu’une autre mobilisation du calcul donne lieu à un quatrième, l’analyse des données. Si les outils et techniques utilisés dans cette dernière perspective ne sont pas nouveaux, l’analyse des données renvoie cependant à une mutation profonde selon nous dans notre rapport au monde et le fondement épistémologique de nos connaissances. Nouveau nominalisme renouvelant le geste du nominalisme médiéval concernant notre rapport à la nature vers un nouveau rapport à la culture, l’analyse des données est un déplacement des pratiques scientifiques qu’il convient de considérer en élaborant une épistémologie qui lui soit propre, une épistémologie de la donnée, qui viendrait enrichir l’épistémologie de la mesure à laquelle la science contemporaine était jusque-là adossée.

La journée du jeudi sera quant à elle réservée aux communications des doctorants.

Retrouvez sur le site de l’actualité de l’UFC toutes les informations relatives au déroulement de ces journées

Séminaire “Ontologie des pratiques” : Laurent Perreau, 27 septembre 2017

Le séminaire “Ontologie des pratiques” recevra ce mercredi 27 septembre 2017 Laurent PERREAU (UBFC – EA 2274 Logiques de l’agir) pour une conférence sur le sujet suivant :

L’ontologie des pratiques de Bourdieu : à quelles conditions une théorie de la pratique devient-elle concevable ?

au Grand Salon (E14), 18 rue Chifflet (1er étage), de 18 à 20h. Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Axe 1.3 – Ontologie des pratiques