VHP3U2 (2019-2020) : Épistémologie 1, L2, S3 (S. Carvallo)

VHP3U2 : Épistémologie 1

Sarah Carvallo

Résumé

Ce cours est une introduction à l’épistémologie. Il conjugue :

  • une étude historique des figures de la science moderne à partir de cas (en mathématiques, en physique, en médecine) pour comprendre les continuités et ruptures vis-à-vis de l’antiquité, et
  • une analyse des critères de la pensée, de la rhétorique et de la pratique scientifique moderne.

En effet, le XVIIe siècle voit la constitution de nouveaux types de raisonnements, de discours, d’expériences, d’échanges et publications inaugurant la forme que recevra, canoniquement, la science moderne. Ce moment est généralement pensé sous l’expression de « révolution scientifique », même si cette représentation s’avère aujourd’hui largement critiquée.

Simultanément, et conjointement, la réflexion philosophique cherche à ressaisir les conditions de possibilité de ce savoir en dégageant les styles de raisonnement scientifique, la structure de ce savoir (axiomatique, empirique, hypothético-déductive), mais aussi ses instruments techniques et les institutions (communauté scientifique, publication, notation). En interrogeant la pertinence d’une démarcation entre science et non science, elle amène à enquêter sur ce qu’on appelle raison ou rationalité, ainsi que la figure du sujet connaissant.

Bibliographie synthétique

– Aristote, Physique, livres I à IV, Paris, les Belles Lettres.

– Bachelard, Gaston, Le nouvel esprit scientifique (1934), Paris, F. Alcan.

– Bachelard, G., La formation de l’esprit scientifique (1938), Paris, Vrin, 1993.

– Boudon, R., La rationalité, Paris, PUF / Que sais-je?, 2009.

– Braunstein, Jean-François, Textes clés de l’histoire des sciences. Méthodes, styles et controverses, Paris, Vrin, 2008.

– Chalmers, Alan, Qu’est-ce que la science ? Popper, Kuhn, Lakatos, Feyerabend, Paris, La Découverte, 1987.

– Carnap, R., Les fondements philosophiques de la physique (1966), Paris, Armand Colin, 1973.

– Comte, Auguste, Cours de philosophie positive, Paris, Hermann, 1975.

– Copernic, Des révolutions des orbes célestes, Paris, Blanchard, 1970.

– Descartes, Discours de la méthode (1637).

– Descartes, Méditations métaphysiques (1641).

– Descartes, Principes de la philosophie (1644).

– Duhem, P., Le système du monde, 10 vol., Paris, Hermann, 1913-1959.

– Duhem, P., La théorie physique, son objet, sa structure, Paris, Vrin, 2007. En ligne aux éditions de l’ENS Lyon.

– Feyerabend, Paul, Contre la méthode, Paris, Le Seuil, 1979.

– Galilée, Dialogue sur les deux grands systèmes du monde, Paris,  Le Seuil.

– Galilée, Discours concernant deux sciences nouvelles, Paris, A. Colin, 1970.

– Granger, G.-G., La science et les sciences, PUF / Que sais-je?, 1993.

– Grmek, Mirko D. et Bernabeo, Raffaele, Histoire de la pensée médicale en Occident, Paris, Le Seuil, 1997.

– Hacking, Ian, L’émergence de la probabilité (1975), Le Seuil, 2002.

– Hempel, Carl G., Éléments d’épistémologie (1966), Paris, Armand Colin, 1972.

– Hottois, Gilbert, Philosophie des sciences, philosophie des techniques, Paris, Odile Jacob, 2004.

– Israel, Giorgio, La mathématisation du réel, Paris, Le Seuil, 1966.

– Newton, Les principes mathématiques de la philosophie naturelle, 2 vol., Paris, Blanchard, 1966.

– Kant, Critique de la raison pure, Préface à la 2de édition.

– Koyré, Alexandre, Du monde clos à l’univers infini, Paris, Gallimard / Tel.

Koyré, Alexandre, Études d’histoire de la pensée scientifique, Paris, Gallimard / Tel.

Kuhn, T. S., La Structure des révolutions scientifiques (1962), Paris, Flammarion, 1972.

Kuhn, T. S., La Tension essentielle (1977), Paris, Gallimard, 1990.

Lakatos, I., Histoire et méthodologie des sciences, Paris, PUF, 1994.

Poincaré, H., La science et l’hypothèse (1902), Paris, Flammarion.

Poincaré, H., La valeur de la science (1905), Paris, Flammarion.

Popper, Karl R., L’univers irrésolu, plaidoyer pour l’indéterminisme, Paris, Hermann, 1984.

Popper, Karl R., La logique de la découverte scientifique (1934), Paris, Payot, 1973.

Popper, Karl P., La connaissance objective, Paris, Flammarion.

– Schaffer, Simon & Shapin, Steven, Léviathan et la pompe à air, Paris, La Découverte, 1993.

– Shapin, Steven, La Révolution scientifique, Paris, Flammarion, 1998.

– Vinck, D., Sociologie des sciences, Paris, Armand Colin, 1995.

– Weber, Le savant et le politique, traduction française, Plon, 1959. Un classique de la sociologie.

Ouvrages & dictionnaires

– Taton, René (dir.), Histoire générale des sciences, 4 t., Paris, PUF, 1957-1964. Réédition Quadrige, 1995. Ouvrage collectif de style très classique. Il existe un ouvrage analogue dans la même collection pour l’histoire des techniques sous la direction de Maurice Daumas.

– Lecourt, Dominique (dir.), Dictionnaire d’histoire et philosophie des sciences, Paris, PUF / Quadrige-Dicos poche, 2003, 1056 pages, 29 €. Bien qu’inégal, permet d’aller à l’essentiel.