Conférence de Mathieu Triclot : Que nous disent les jeux vidéo de la philosophie ?

Le laboratoire Logiques de l’Agir a le plaisir de vous convier à son séminaire le mercredi 27 mars 2019 à 18h00 à l’UFR SLHS de l’Université de Franche-Comté en salle E14 (Grand Salon), entrée par le 18 rue Chifflet, 25000 Besançon.

Nous recevrons Mathieu Triclot (UTBM) qui prononcera une conférence intitulée :

Que nous disent les jeux vidéo de la philosophie ?

Présentation de la conférence :

A l’occasion de la parution prochaine d’un numéro de la revue sciences du jeu (https://journals.openedition.org/sdj/) dédié aux regards que les philosophes peuvent porter sur l’objet jeu vidéo, l’exposé se propose d’envisager la question symétrique : non pas « ce que la philosophie peut nous dire sur les jeux vidéo », mais « ce que les jeux vidéo peuvent nous dire sur la philosophie », telle qu’elle se pratique aujourd’hui – ses démarches, ses domaines de spécialisation, ses rapports aux sciences sociales. Le corpus des sept articles, qui composent le numéro, présente ainsi un échantillon diversifié des domaines de la discipline : logique (Manuel Rebuschi), philosophie des sciences (Gauvain Leconte), philosophie des techniques (Brice Roy), philosophie politique (Raphaël Verchère), esthétique (Thomas Morisset, Stello Bonhomme, Michäel Crevoisier), etc. La « nouveauté » de l’objet jeu vidéo interroge en retour la manière dont la discipline peut s’en emparer, faute de tradition ou de solution prête à l’emploi. Mais l’étude du jeu implique, de surcroît, confrontation avec un domaine de pratiques, concrètes et empiriques, ce qui rend inévitable la question de la relation, voir de la concurrence, entre philosophie et sciences sociales en général, sciences du jeu en particulier. A partir des catégories proposées par le sociologue Cyril Lemieux (« Philosophie et sociologie : le prix du passage », 2012) pour décrire les modes de relation possibles entre philosophie et sciences sociales, nous essayerons de caractériser les opérations philosophiques déployées par les articles, en analysant notamment la manière dont sont mobilisés les corpus spécifiques de la discipline. Plusieurs stratégies – la « critique », le « puzzle à l’horizon », la « dérive des ontologies régionales » – émergent ainsi de ces recherches pour constituer les jeux vidéo en problèmes pour la philosophie.

Mathieu Triclot est maître de conférences en philosophie à l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard. Ses recherches en philosophie des techniques portent sur l’informatique : cybernétique, intelligence artificielle, jeu vidéo. Il est l’auteur du Moment cybernétique et de Philosophie des jeux vidéo.